La Bataille de la Tour et des Colonnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Bataille de la Tour et des Colonnes

Message  ... le Mar 30 Nov - 19:20

Résumé vu par Magnus

Magnus le Mystique a écrit:Intro

-"Que me voulez-vous encore ?" dit Magnus en entrant dans la salle du Conseil. "J'ai une importante expérience magique sur le feu et..."
-"Quand le Conseil de l'Aegis vous convoque, vous venez et vous vous taisez !" tonna l'Ancien. Magnus réalisa alors qu'il n'était pas en présence des magiciens du Conseil, de vieux bougons qui passaient leur temps à le sermonner pour les effets secondaires de ses expériences, mais que se tenaient devant lui la fine fleur de la diplomatie de Tir-Na-Bor. Il s'inclina.
-"Que le conseil daigne m'excusez pour ma méprise. Je suis à la disposition du Conseil".
Un diplomate eu l'air satisfait de la réaction... il prit la parole.
-"Mon cher Magnus, relevez-vous, je vous en prie... Nous avons fait des découvertes qui pourraient vous intéresser et nous voulions vous mettre directement au courant. Voyez-vous, nos éclaireurs ont découvert deux colonnes manifestement magiques, et nous aimerions que vous alliez les étudier."
-"Je remercie le Conseil pour cet honneur. Puis-je savoir par qui sera commandée cette expédition ?"
-"Par vous-même. En effet, ces colonnes sont située dans le Protectorat du Temple du Nord, et notre état-major refuse obstinément toute entreprise pouvant mettre à mal notre alliance avec l'Empire d'Arcavius... il vous est donc demandé la plus grande discrétion sur cette affaire. Enfin, si nous vous avons trouvé quelques troupes, il vous est interdit d'entretenir en quoi que ce soit un membre de l'Etat-Major, quelque soit son grade. Pour le reste, vous pouvez recruter qui vous voulez."
-"Des colonnes magiques vous dites ? Il se pourrait que cela puisse intéresser quelques amis à moi... on part quand ?"


Déploiement

-"Général Magnus, les Templiers sont là !"
-"De quel Temple ?"
-"Du Temple du Nord mon général..."
-"Parfait ! Ils sont puissants mais chargent à tout bout de champs. Ils nous sera aisé de les manœuvrer... Placez Bob le Guerrier Montagne et le Char face à la colonne, il mordront à l'hameçon..."
-"Général, ils ont aussi des canons"
-"DeS canonS ??? Que tout le monde se planque derrière la Tour ! Que Bob et le Char gèrent au moins le canon qui couvre leur colonne magique, pour l'autre, on va se contenter de le contourner..."

Tour 1

-"Parfait, parfait... Le Char a encaissé le boulet de Canon et se rapproche de l'objectif, Bob se dirige vers la canon... et toute l'infanterie adverse part sur la droite, comme prévue... Tiens, mais c'est Miséricorde... oh oh, nous avons du beau monde en face... mais que fait-elle ? elle part sur la gauche, ce n'était pas prévu ça..."
-"Général, couchez-vous !" Las, 3 vaillants Bougres moururent pour sauver Magnus...
-"Quoi !?! Le canon nous atteint à cette distance ?!? tout le monde à couvert !!!"

Tour 2

"- Général Magnus, Fenggar est seul face à Sévérian et à une unité de Prétorien, notre char et notre Guerrier-Montagne peuvent-être interceptés, Miséricorde se dirige vers notre flanc gauche complètement dégarni...
- Alors c'est à moi de jouer..."
La terre se mit à trembler, ce qui sembla désorienter les Griffons. Les Nains de l'Aegis avaient, eux l'habitude des caprices de leur Mère la Terre...
-"Et voilà le travail..." reprenant sa longue vue "-Bob a géré un canon, l'autre n'a plus de cible, Sévérian est trop court, Miséricorde perd du temps et nos tromblonniers ont pris la Tour... pas mal... mais cela nous a coûté nos Garde-Forges..."

(à suivre)

Même entre alliés, une explication peut être nécessaire quand on découvre une Tour remplie d'or et 4 sources magiques...

Pour tester le format de La Réunion, autant utiliser un scénario de La Réunion. Le hazard a fait choisir Les Colonnes des Damnés.

Je dois avouer que Hannibal et moi étions sceptiques vis à vis de ce scénar. En effet, il faut contrôler la colonne principale située dans le territoire ennemi, et détruire la colonne secondaire située en zone de déploiement ennemie. On s'est regardé, et on s'est dit :
-"Tour 1 mes Gardes Prétoriens détruise la colonne secondaire, mes canons tirent trois fois sur la colonne principale, tu ne peux plus gagner."
-"Tour 1 mes Gardes Forges démolissent la colonne secondaire, mon char et Mon GM allument la colonne principale, tu ne peux plus gagner."
-(en choeur) "Égalité beau match".

Bon, vu qu'on ne voulait pas être venus pour rien, on a décidé que les colonnes principales n'étaient pas destructibles, et que les colonnes secondaires ne pouvaient être détruite par l'armée qui se déploie à côté.

Voilà donc pour le scénar...

"Pas question de risquer de perdre l'alliance avec l'Empire du Griffon. Il faut donc discrétion et intelligence pour la mener à bien. Confions-là à Magnus le mystique, le mage le plus secret et compétent des Cités". Le choix s'avèra judicieux.
Magnus se méfiant des militaires et de leur habitude de raconter leurs hauts faits devant une bière sélectionna pour cette mission des collègues : le virtuose Bal-Torg, le scientifique Fenggar, et le sage Elghir. Voilà des nains qui ont d'autres choses plus intéressantes à raconter qu'une escarmouche contre des alliés...


Pour tester un format qui ne limite pas les mystiques, quoi de mieux que de mettre le plus de mystiques possible ? Et j'ai fait les choses en grand, ma compo tourne à 8 rangs de mystiques !

Unité 1 625
8 Soldats des Plaines dont 1 spé 300 (piétaille + 1 soutien magique)
Magnus 325 (Magicien+Général de mon armée)
[3] Séisme (mouvement ->tous les combattants dépourvu du Don du Sanglier voient leur déplacement limité à 10 cm)

Unité 2 515 1140
8 Soldats des plaines dont 1 spé 300 (piétaille + 1 soutien magique)
Bal-Torg 215 (Magicien hors-pair)
[1] Fer de l'Esprit (boost-> rajoute 1 dé sur un jet)
[1] Concentré de Fracas (dégâts directs -> force 4)

Unité 3 595 1735
6 Tromblonniers 325 (Meilleure unité de tir du jeu)
Elghir 170 (Faible prêtre)
[1] Sentence du Condamné (boost-> permet d'éviter le malus d'interférence dans les tirs)

Unité 4 Char 450 2185 (Char d'assaut polyvalent)

Unité 5 Guerrier-Montagne 200 2385 (Créature résistante)

Unité 1 610 2995
8 Garde-Forges dont 1 spé 400 (infanterie correcte + 1 soutien magique)
Fenggar 210 (Bon mage avec une bonne armure)
[1] Concentré de Fracas (dégâts direct -> force 4)
[1] Principe d'Inertie (mouvement -> tripler le mouvement pour un assaut ou une course -au lieu de le doubler-)


Dans l'Empire du Griffon, l'Inquisition a quelques difficultés relationnelles avec le Royaume d'Alahan, mais elle est le soutient indéfectible de Tir Na Bor. Une telle mission ne pouvait donc être confié qu'à la Loge de Hod, dont les alliances sont inverses... c'est donc Miséricorde qui décida d'agir elle-même. Mais elle était sur le territoire du Temple du Nord, et Thurbard, s'il voulu bien lui prêter des troupes, s'assura que Sévérian accompagnerait la nouvelle commandeure de la Loge de Hod...

La compo d'Hannibal de mémoire

Temple du Nord

Unité 1 (alliée)
Miséricorde (le meilleur prêtre du jeu, général de son armée)
[3] Codex d'Arcavius
*Bénédiction de Merin (défensif -> décale de deux colonnes vers la droite les jets de blessures -entre +4 et + 6 de Résistance-)
*Messager Divin (combo -> permet de récupérer tous les points de foi des différentes unités)
*Vengeance du Temple (boost -> Donne Coup de Maitre à l'unité -elle additionne son attaque à sa force, mais ne doit pas avoir bougé-)
14 lanciers dont 2 spéciaux (bonne infanterie d'encaisse, très résistante, +1 soutien fidèle +1 soutien en résistance)

Unité 2
Severian (bon combattant)
[2] Cendres de Kelgar (Dégât direct force 6 automatique et inctontrâble)
6 Templiers dont 1 spécial (bonne infanterie d'attaque, +1 soutien fidèle et d'attaque)

Unité 3
4 Gardes Prétoriens dont 1 spécial (bonne infanterie de réserve, excellente pour protéger un perso)

Unité 4
Canon (meilleure artillerie du jeu)

Unité 5
Canon (meilleure artillerie du jeu)

Unité 1
6 Templiers (bonne infanterie d'attaque, +1 soutien fidèle et d'attaque)

Déploiement

-"Général, les Griffons ont des canons !"
-"DeS canonS ???"


Pour jouer Griffons en armée principale, je sais que la plus grande difficulté à laquelle Hannibal va être confronté sera de placer ses canons. Or il en a deux, et la première tentation quand on a deux canons, c'est que le premier couvre le flanc gauche et le second le flanc droit. Je l'incite dans cette voie en plaçant mes première unités au milieu, cachées derrière la Tour centrale. Et ça marche, il place ses canons un peu tôt -en effet, les canons étant immobiles, ils doivent être placés en dernier car l'indication de leur placement est plus importante pour l'adversaire que celle de n'importe quelle autre unité- et en place un à gauche et l'autre à droite. Dès qu'il a placé son canon sur son flanc droit, en face de l'objectif qu'il doit prendre, ma stratégie se met en place : je passerai de l'autre côté, délaissant complètement ce flanc et me concentrant sur mon objectif. L'inconvénient du Temple du Nord devrait faire le reste, et le forcer à venir sur son flanc gauche, rendant inutile le canon à droite. Je laisse tout de même Magnus et son unité de Bougres près de la colonne de mon camp : Magnus a un rituel qui s'applique à tout le champs de bataille -il n'a donc pas besoin de s'avancer- et est trop précieux pour être risqué. À mon tour, je fais une erreur en sous-estimant le canon : j'ai beau être à 70 cm, il y peut y avoir des éléments de décors qui font écran, son canon droit me touche tout de même sur du 4+. J'aurais dû me planquer du canon dès le déploiement, cette erreur va me coûter deux tours de courses entre les boulets qui sifflent de tous cotés.

Ensuite, je mets en œuvre ma stratégie : mon Char et mon Guerrier-Montagne se dressent fièrement face à l'objectif, pile en face du canon. Je m'attends à ce qu'Hannibal mettent des unités d'infanterie en interception mais cette fois il ne tombe pas dans le piège, et planque ses unités derrière la Tour centrale, me privant de toute cible pour mes Tromblonniers. Ceux-ci n'ont plus qu'à se cacher eux aussi derrière la Tour central de manière à éviter Canons et Colonnes de Feu.

À la fin du déploiement, j'ai mon Char et mon GM qui font face à l'objectif et à un canon, Magnus qui protège mon objectif, et tous les autres s'empilent derrière la Tour. En face, un canon à droite, un canon à gauche, et toute son infanterie au milieu.

Nous sommes prêts.

"Chaaaaargeeeezzzz !!!!"

Tour 1

Après trois égalités à l'autorité, il finit par l'emporter et me fait commencer.

- Activation naine : Magnus et ses compagnons glissent vers la gauche d'Hannibal pour sortir du champs de vision adverse, Hannibal, bloqué par l'inconvénient du Temple du Nord, sera donc obligé de passer par son flanc gauche, ce qui va considérablement lui rallonger la route.

- Activation Griffonne : Il active ses Templiers qui ne voient plus que le Char et le Guerrier-Montagne sur la gauche. À cause du Temple du Nord, ils tentent une charge, même s'ils sont très loin.

Comme un bleu, j'oublie ma réserve et active le Char.
Pour jouer Griffon, je sais que la principale erreur de mes adversaires est de surestimer le canon et de ne plus oser sortir à cause de lui. Je prends donc mon courage à deux mains et lance mon Char, qui tente un tir. Echec. Mais il est désormais à la merci du canon.


Le canon s'active, vise le Char... "Bonk !" un point de dégât. Et oui, c'est résistant ces petites bêtes blindées...

J'active Fenggar qui lance "Principe d'Inertie" sur lui et sur le Guerrier-Montagne. Les Gardes-Forges se précipitent sur le flanc gauche adverse pour prendre le contrôle de l'escalier de la Tour, qui est un de mes objectifs : je prévois d'y faire grimper mes tromblonniers pour qu'ils puissent exprimer toute leur puissance. Mais pour lancer Principe d'inertie, je dois placer mon Fenggar au premier rang... les Templiers de Sévérian semblent bien proches.

Les Prétoriens jouent et sont obligés de charger. Ils choisissent les Garde-Forges. Du coup, alors qu'ils étaient sur le flanc droit face à l'objectif, ils glissent vers la gauche.

Je lance Bob à la conquête de l'objectif... 3x15=45 cm !!!

Les Templiers de Séverian chargent les Gardes-Forges, et incantent une colonne de Feu. La colonne de feu est terrible, mais Fenggar en appelle à Uren qui protège ses élus (relance des réussites pour 1 PE) "seulement"Trois Garde-Forges sautent !

Mes Tromblonniers courent vers l'escalier -mais eux ne disposent pas de Principe d'Inertie-, laissant les Gardes-Forges en première ligne.

Le Temple du Nord s'éveille... et le canon se réactive. Je crains pour Bob, mais c'est le char qui est visé. "BONK !!", deux points de dégâts, il n'en reste plus qu'un. Là, ça commence à se corser...

Bal-Torg et sa suite se dirigent vers le flanc gauche, en quête d'une cible pour ses concentré de fracas du prochain tour...

À ma grande surprise, alors que j'attendais un combat épique sur le flanc gauche, Miséricorde et toute sa clique partent vers la droite, où je n'ai laissé aucune troupe ! Il va lui falloir du temps pour y arriver, mais une fois qu'elle y sera, il sera impossible de la déloger...

Il active ensuite son canon droit. Je suis assez confiant : j'ai placé Bob et mon Char à l'abri de ce canon. Il annonce un tir sur Magnus... mais celui-ci est à près d'un mètre ! Un mètre... un 4+ suffit. Ça passe. 3 Soldats des Plaines sautent... je l'ai mauvaise. Il ne m'aurait pas été compliqué de planquer Magnus, mais je n'imaginai pas qu'à une telle distance j'étais encore sous le feu du canon ! 3 Bougres bêtement perdus...


Fin du premier tour

La bataille s'oriente sur le flanc gauche d'Hannibal. Les troupes les plus avancées, mes Gardes Forges (Fenggar en tête) et ses Templiers (Sévérian en tête) sont espacées d'une quinzaine de centimètres. Donc à portée de charge pour celui qui prend l'autorité. Plus à gauche, il ne reste qu'un PS au Char, mais celui-ci est maintenant peut-être assez avancé pour viser correctement les servants de Canon. Enfin, entre sa Bénédiction de Merin et mes sorts, nous aurions tout deux besoin d'une activation pour lancer nos protections respectives... la pile est compliquée à faire, le gain de l'Autorité va être crucial.

Tour 2

Premier jet d'Autorité... égalité
Second jet d'Autorité... égalité
Troisième jet d'Autorité... je l'emporte ! Ouf !

"- Général Magnus, Fenggar est seul face à Sévérian et à une unité de Prétorien, notre char et notre Guerrier-Montagne peuvent-être interceptés, Miséricorde se dirige vers notre flanc gauche complètement dégarni...
- Alors c'est à moi de jouer..."


Magnus s'active et incante "Séisme"... voilà qui va me simplifier la vie ! Le mouvement de mes adversaire est désormais réduit à 10 cm. Fenggar ne craint plus rien, le Char et le Guerrier Montagne ne pourront pas être interceptés et Miséricorde va perdre du temps. Magnus en profite pour se mettre à couvert du canon, pas trop loin de l'objectif qu'il protège.

Hannibal avait joué la prudence, et avait placé en première carte Miséricorde. Encore une erreur de ma part et j'oublie de censurer son Messager Divin. Miséricorde a maintenant 55 points de foi, elle lance "Bénédiction de Merin" sur elle-même, Sévérian et les Prétoriens. Puis elle se déplace, de 10 cm seulement (ouf !) vers l'objectif et mon flanc gauche dégarni.

Grâce au Don du Griffon version La Réunion, le canon s'active en même temps et vise le Char... ce coup-ci, je le sens mal... Double 1. Le Char est sauvé !


Pas question de laisser au canon une chance de rejouer avec le Temple du Nord, il achèverait mon canon. Je lance donc mon Guerrier-Montagne, mais je n'ai pas eu le temps d'incanter mon Principe d'Inertie... 30 cm, c'est tout de suite plus short... mais ça passe ! Mon Guerrier-Montagne arrive au contact des servants et... se rate misérablement et n'en tue qu'un seul... Mais le mouvement de poussée me permet d'être au contact et d'empêcher le canon de tirer, ou l'autre canon de me viser.

Sévérian s'élance contre Fenggar, mais comme prévu, il est trop juste. Alors, vexé de ne pas y arriver et de manière mesquine, il lance sa colonne de Feu sur Fenggar. Fenggar en appelle à Uren, mais ce coup-ci Merin lui aussi intervient. Résultat des courses, il me reste 2 Gardes-Forges + mon Thermoprêtre. Sachant que c'est sur cette infanterie que je comptais, je fais moins le malin.


Fenggar s'active justement... il ne sert plus à rien d'aller se frotter aux Templiers dopés à la Bénédiction de Merin, il sont quasiment intouchables, et je suis en sous-nombre criant. En plus, c'est un coup à se prendre les Gardes Prétoriens par derrière. Je vais donc me contenter d'incanter un Principe d'Inertie sur les Tromblonniers et prendre le contrôle de l'escalier de la Tour, en contournant gentiment Sévérian.

Au tour du canon. L'un est aux prises avec un Géant, l'autre n'a aucune cible... c'est l'autre qui joue et ses servants s'élancent vers l'objectif. C'est une mauvaise nouvelle pour moi : Magnus aurait réussi à retarder l'unité de Misércorde, il ne peut en revanche pas gérer deux unités en même temps. Mon flanc gauche s'avère de plus en plus dégarnis. Cependant, les servants partent de loin, et lentement (10cm)...

Mes tromblonniers n'ont toujours pas tiré le moindre coup de feu. Ils profitent de ce que les Gardes-Forges tiennent l'escalier pour escalader la Tour, aidés par le Principe d'Inertie. De là-haut, ils auront une vue imprenable sur tout le champs de bataille, et pourront peut-être renforcer mon flanc gauche.

Les Gardes Prétoriens entrent dans la danse et commencent à gravir l'escalier. 2 Garde-Forges volent. Plus qu'un.


Le Char fonce vers l'objectif, il ne pourra donc pas tirer ce tour...

La carte du Canon... mais grâce au Temple du Nord, ce sont encore une fois les Gardes Prétoriens qui s'activent ! Le dernier Garde-Forge rejoint ses ancêtres, il ne reste plus que Fenggar et 1 Thermoprêtre.


Bal-Torg tente de réagir, mais toutes les cibles potentielles à son Concentré de Fracas sont couvertes par la "Bénédiction de Merin" il économise donc ses gemmes.

Les Templiers du flanc droit se rapprochent de l'autre escalier de la Tour
(à suivre)

Fin du Tour 2

Sur le flanc droit de l'armée Griffonne, le contact est établi... et ce sont mes Garde-Forges qui en font les frais. Mes Tromblonniers tiennent la Tour, mais tous les Garde-Forges sont morts pour cela. Cependant, les deux canons adverses ont été gérés, et je contrôle l'objectif avec une unité que je peux me permettre de laisser dessus (mon Char blessé), lui est encore loin de son objectif. Je suis en train de gagner le scénario même si je perds la bataille.

(à suivre)

N.B. il y aura un résumé épique par la suite pour ceux qui ne désirent pas se coltiner les activations une à une...

...

Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 05/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum